Chargement

Votre PEL est-il menacé ?

Posté le : 17/11/2020

La Banque de France juge que les PEL ouverts avant 2011 sont trop rémunérateurs et trop coûteux pour l'économie française et préconise d'abaisser leur taux de rendement à 1%. Votre PEL est-il menacé ?

Le plan d'épargne logement (PEL) est un compte d'épargne réglementé qui permet de se constituer une épargne destinée à l'achat d'un bien immobilier ou pour des travaux. La durée minimale de détention du PEL est de 4 ans, à défaut l'épargnant ne bénéficie plus pleinement des avantages du PEL. Au delà de 10 ans, les versements ne sont plus possibles, mais le PEL continue de produire des intérêts pendant 5 ans.

S'il a été ouvert à partir du 1er mars 2011, le PEL est automatiquement transformé en un livret d'épargne classique à la quinzième année. Il continue de produire des intérêts, mais c'est la banque qui fixe le taux de rémunération (1% depuis 2016).

Toutefois, s'il a été ouvert avant mars 2011, sa durée n'est pas bornée. Par conséquent, les contrats signés avant 2011 continuent à être rémunérés au taux contractuel fixé au moment de leur souscription, entre 2,75% et 4,75% par an. Selon le rapport annuel de l'Épargne Réglementée publié par la Banque de France, le taux de rendement moyen de l'ensemble des PEL ouverts est de 2,65% et atteint 4,40% pour les PEL ouverts avant 2011.

Le rendement d'un PEL ouvert avant le 6 février 1994 s'élève à 6 % et il peut même atteindre 7,5 % s'il a été ouvert avant le 15 mai 1986. Au 31 décembre 2019, l'encours des 3,7 millions de PEL ouverts avant 2011 représente encore 115,5 milliards d'euros, soit 40% de l'encours total (282,5 milliards d'euros).

La Banque de France estime que ramener le taux des PEL ouverts avant 2011 à 1% permettrait un gain en termes de ressources finançant l'économie de l'ordre de 4 milliards d'euros. Le Ministère de l'économie et des Finances indique que « rien n'est prévu » concernant un éventuel abaissement rétroactif à 1% du taux des PEL ouverts avant le 1er mars 2011. Pour l'instant.

Autres articles

Les placements préférés des Français

Quels sont les meilleurs produits d’épargne pour nos compatriotes ? Réponses avec cette étude qui montre que le livret A, l’assurance vie et le PEL tirent leur épingle du jeu.

Lire la suite

Epargne, pourquoi les Français font le grand écart ?

Les épargnants français recherchent sécurité, liquidité et rendement. Pas étonnant qu’ils plébiscitent des produits aussi différents que le livret A ou les SCPI (sociétés civiles de placement immobilier).

Lire la suite

Assurance-vie : Faut-il fermer son contrat ?

Le rendement moyen des contrats d’assurance vie ouverts à la souscription s’est élevé à 1,87 % en 2018 contre 1,76 % seulement pour ceux fermés. Faut-il les fermer ?

Lire la suite

Epargne : Les banques ne jouent pas le jeu de la transparence des frais

L’Autorité des marchés financiers a procédé à une nouvelle vague de visites mystères dans 11 banques de réseau. Résultats : Elles ne jouent toujours pas le jeu de la transparence des frais.

Lire la suite

Pourquoi le livret A continue de séduire les Français

Après la décollecte de 2,13 milliards d’euros du mois d’octobre dernier, le Livret A a renoué, en novembre, avec des résultats positifs, + 610 millions d’euros, soit une collecte équivalente à celle de 2018 (670 millions d’euros). Analyse de Philippe Crevel, Directeur du Cercle de l’Épargne.

Lire la suite

Livret A : les Français puissent dans leur bas de laine

En octobre, la décollecte sur le livret A est de 2 milliards d'euros.

Lire la suite