Chargement

Quelle hausse pour les loyers Loi de 48 ?

Posté le : 09/11/2020

La hausse des loyers "loi de 1948" est plafonnée à 0,92 %.

Les loyers des baux soumis à la loi de 1948 peuvent, sous certaines conditions, être modifiés et augmentés selon des barèmes fixés chaque année par décret. Ces derniers viennent d'être publiés et s'appliquent rétroactivement depuis le 1er juillet. Les loyers des locaux d'habitation ou à usage professionnel - catégories III A, III B, II B, II C et II A - peuvent ainsi être augmentés au maximum de 0,92 %. Les locaux de catégorie IV ne subissent aucune majoration annuelle légale de loyer. Le décret fixe les prix de base des valeurs locatives pour chacune de ces catégories.

Autres articles

Lille (ré)expérimente l'encadrement des loyers

La métropole du nord avait demandé au printemps 2019 que le territoire de la commune de Lille soit soumis à l'expérimentation du plafonnement des loyers. C'est fait.

Lire la suite

Plus fort que Clameur, l’Observatoire des loyers

Le gouvernement lance un nouvel indicateur des loyers dans toute la France.

Lire la suite

Gel des loyers pour les étudiants

Le Crous, qui gère les résidences étudiantes, a décidé d'un gel des loyers en 2020.

Lire la suite

Hausses limitées pour les tarifs des Ehpad

Les hausses des tarifs des maisons de retraite et autres établissements spécialisés pour personnes âgées (Ehpad) sont plafonnées.

Lire la suite

Immobilier, la baisse est-elle enclenchée ?

A mi-année, la FNAIM constate une nette décélération de la hausse des prix en province. La baisse des prix est-elle enclenchée ?

Lire la suite

Comment les bailleurs perdent près de 200 millions par an

Près de la moitié des propriétaires qui gèrent en direct leur bien ne pensent pas à réindexer les loyers de leurs locataires, selon une étude de Smartloc. Ils perdent près de 200 millions par an.

Lire la suite