Chargement

Les CFD restent dans le collimateur de l’AMF

Posté le : 09/07/2019

L'Autorité des marchés financiers (AMF) prolonge l'interdiction relative à la commercialisation, la distribution et la vente, en France ou à partir de la France, d’options binaires à des clients non professionnels. L'AMF rend ainsi pérenne une mesure initiée par l'Autorité européenne des marchés financiers (ESMA), renouvelée trois fois jusqu'à maintenant et qui prenait fin le 1er juillet. L'interdiction est applicable à compter du 2 juillet 2019. La même mesure de restriction s'appliquera à compter du 1er août prochain aux CFD (contrats financiers avec paiement d’un différentiel).

Autres articles

Epargne : Les banques ne jouent pas le jeu de la transparence des frais

L’Autorité des marchés financiers a procédé à une nouvelle vague de visites mystères dans 11 banques de réseau. Résultats : Elles ne jouent toujours pas le jeu de la transparence des frais.

Lire la suite

Banque, quels services numériques utilisez-vous vraiment ?

Dans la 4e édition du Baromètre « Les Français et les nouveaux services financiers », Deloitte nous révèle les services digitaux que les clients des banques trouvent utiles… et les autres.

Lire la suite

La Finance verte change de Label

Le premier label d’État dédié à la finance verte devient le label Greenfin. À l’occasion de ce changement, Novethic publie le tout premier Panorama européen des labels finance durable.

Lire la suite

Les menaces de la Chine vont-elles faire plonger les marchés ?

La Chine répond aux menaces américaines. Quelles conséquences sur les marchés ? Décryptage de Vincent Boy, Analyste chez IG France.

Lire la suite

Alerte aux faux livrets !

Les propositions frauduleuses de crédits et de livrets d’épargne se multiplient sur le net. L’autorité de contrôle prudentiel et de résolution (ACPR) tire la sonnette d’alarme !

Lire la suite

Les crédits immobiliers ne seront pas suspendus pendant la crise

Les courtiers en crédit veulent s’inspirer de l’Italie. Les ménages qui ont souscrit un emprunt immobilier peuvent suspendre le remboursement de leur mensualité jusqu’au 31 décembre 2020. Mais une telle mesure n’est pas l’ordre du jour en France pour l’instant.

Lire la suite