Chargement

Une voiture pour favoriser la mobilité des plus démunis

Posté le : 20/05/2019

Selon les Echos, le gouvernement va bientôt confier à l'inspection générale des finances une mission d'expertise sur la mise en place d'une offre de microcrédit permettant aux ménages à faibles revenus d'accéder à des véhicules moins polluants. Elle concernerait l'ensemble des constructeurs, et donnerait  accès à la prime à la conversion automobile. Le gouvernement étudie la mise en place d'une aide à l'achat d'un véhicule pour les ménages à faibles revenus. Elle pourrait s'inspirer du programme d'investissement social monté par Renault et l'association « Entreprise & Pauvreté ». Depuis 2016, 400 voitures ont ainsi été livrées à des personnes qui en avaient besoin pour travailler ou rechercher un emploi.

Autres articles

Prime à la conversion revalorisée

Le montant de la « prime à la casse » favorisant l’achat d’un véhicule propose varie désormais de 100 à 5 000 €.

Lire la suite

Des nouvelles mesures pour les jeunes

Pour faciliter l’achat de biens ou de services culturels, le gouvernement met en place, à titre expérimental pour 3 ans, un « pass Culture » de 500 euros.

Lire la suite

Une nouvelle prime renovation

Depuis le 2 janvier, le nouveau dispositif de soutien à la rénovation énergétique des logements pour les ménages aux revenus les plus modestes est en place.

Lire la suite

La consommation est-elle en panne ?

En 2018, la consommation des ménages ralentit plus fortement que le pouvoir d’achat.

Lire la suite

Baisser son impôt pour faire face à la crise sanitaire

Depuis la mise en place du prélèvement à la source, les contribuables peuvent à tout moment modifier leur taux de prélèvement à la source. Utile en cas de forte baisse des revenus.

Lire la suite

Combien rapporte vraiment la flat tax ?

Cette imposition forfaitaire de 30 % sur les revenus du capital, mise en place en 2018 en remplacement du barème progressif de l'impôt sur le revenu, a rapporté 3,5 milliards d'euros de recettes d'impôt sur le revenu, au lieu de 2,9 milliards prévus dans la loi de finances.

Lire la suite