Chargement

Attention aux faux sites de SCPI

Posté le : 15/04/2019

Les SCPI ont bonne presse. Grâce à leurs performances (4,5 % en 2018), elles attirent les investisseurs et les aigrefins. L’Autorité des marchés financiers (AMF) alerte le public à propos de www.lascpi.fr et www.scpi-gouv.fr. Ces deux sites internet font, en effet, un usage abusif de son nom et de son logo pour proposer aux épargnants des simulateurs de placement et des guides pratiques d’investissement dans les sociétés civiles de placement immobilier (SCPI). L’AMF précise qu’elle ne produit ni ne supervise aucun simulateur de placement dans des SCPI. Le régulateur rappelle en outre que son logo ne doit pas être utilisé d’une manière équivoque susceptible d’engendrer un risque de confusion.

Autres articles

Epargne, pourquoi les Français font le grand écart ?

Les épargnants français recherchent sécurité, liquidité et rendement. Pas étonnant qu’ils plébiscitent des produits aussi différents que le livret A ou les SCPI (sociétés civiles de placement immobilier).

Lire la suite

Attention aux faux sites des impôts

Un faux site internet des impôts a été fermé par Bercy la semaine dernière.

Lire la suite

Les SCPI, nouveau placement immobilier préféré des Français ?

8,6 milliards d'euros, voila le montant investi par les épargnants français dans des Sociétés Civiles de Placement Immobilier (SCPI) en 2019. Cette collecte, en forte hausse, témoigne du succès grandissant de ce produit d'investissement immobilier qui a enregistré un rendement moyen de 4,4% en 2019.

Lire la suite

Assurance emprunteur : Bourquin 2, le retour

Le sénateur Bourquin récidive avec une proposition de loi pour « renforcer l'effectivité du droit au changement d'assurance emprunteur », qui se heurte en effet, en pratique, à la résistance des banques.

Lire la suite

SCPI : Une année exceptionnelle à plus d'un titre

France SCPI publie en exclusivité les chiffres clés des SCPI pour l’année qui vient de s’écouler.

Lire la suite

Les impayés : bête noire des dirigeants d’entreprise

72 % des dirigeants d’entreprise sont favorables à l’instauration d’une procédure simplifiée et déjudiciarisée pour le recouvrement des impayés.

Lire la suite