Chargement

Comment Airbnb bloque les loueurs qui abusent

Posté le : 22/01/2019

Les propriétaires faisant avec leur propre logement de la location meublée touristique de courte durée, en passant par la plateforme Airbnb, vont découvrir une nouvelle fonctionnalité du site : lorsqu’une résidence principale aura atteint la limite de 120 jours de location dans l’année, l’annonce sera automatiquement bloquée, le propriétaire en sera informé et il ne pourra plus recevoir de réservation (via Airbnb).

Ce système mis en place depuis le 1er janvier 2019 est appliqué aux logements loués en entier dans 18 villes, dont Paris, Lyon, Lille et Bordeaux. À Paris, en 2018, les amendes infligées aux propriétaires contrevenants de la réglementation se sont élevées à 2,1 millions d’euros, soit une hausse de 61 % par rapport à 2017.

Autres articles

Comment prouver le caractère principal d’une maison ?

Pour bénéficier de l’exonération de la plus-value lors de la cession de la résidence principale, il faut démontrer le caractère principal de la résidence. Et le juge veille au grain !

Lire la suite

Tout ce qui change au 1er janvier

Plongée dans l’année qui arrive avec les principales mesures qui vont s’appliquer en 2020.

Lire la suite

Impôt : exonération pour la location meublée d’une partie de la résidence principale

Sous conditions, les loyers tirés de la location d'une partie de sa résidence principale sont exonérés d'impôt. Mais attention aux critères, ils sont strictes !

Lire la suite

Impôts : Combien allez vous économiser ?

Un simulateur mis en place par Bercy vous permet d’évaluer la baisse de votre impôt sur le revenu en 2020.

Lire la suite

Véhicule professionnel : Achat ou location, comment choisir ?

Depuis plusieurs années, les entreprises privilégient la location dite de longue durée (LLD) pour s’alléger des contraintes de gestion de leur flotte automobile. Mais d'autres systèmes existent.

Lire la suite

Tout savoir sur le CITE

Plafonds de prix, limites de ressources, voici les principales choses à savoir pour profiter du crédit d’impôt pour la transition énergétique (CITE) en 2019.

Lire la suite